La congestion des muscles

La congestion des muscles

La congestion des muscles

Les adeptes de la musculation cherchent tous à avoir les muscles durs et volumineux par la congestion musculaire. Cette recherche de muscles toujours plus imposants est d’ailleurs l’une des principales motivations. A part l’effet visuel, cette congestion des muscles a une fonction sur l’organisme qu’il ne faut pas négliger.

La congestion musculaire : en vrai

La congestion c’est l’afflux de sang dans les muscles au cours d’un exercice musculaire. Ce processus de congestion s’effectue rapidement sur un travail en séries longues en forçant plus ou moins sur un muscle pendant un moment donné. Alors, le muscle grossit et se durcit momentanément lors de sa contraction, devient plus ample que lorsqu’il est au repos.

Cette contraction amplifie la pression sanguine et bloque la sortie du sang du muscle, une fois que cet état disparait, l’effet de gonflement lui aussi s’aténue. Bien qu’il y ait gain de volume, cela n’affecte en aucun cas ni la force ni la construction des tissus musculaires. La congestion n’apporte donc aucune future croissance musculaire, mais ce n’est pas pour autant un mauvais signe. Elle est plutôt un agent de croissance musculaire car l’amas de sang présent dans le muscle durant l’exercice favorise l’apport nutritionnel.

La congestion contribue à l’apport de l’oxygène et des nutriments indispensables aux muscles. Ne jamais confondre le gain musculaire et la congestion musculaire car la congestion musculaire n’a qu’un résultat temporaire, se présente en quelques minutes après quelques séries. Alors que le gain musculaire est durable seulement si l’entrainement s’effectue fréquemment avec une bonne alimentation et apparait au cours de plusieurs semaines ou mois accompagné d’un repos adéquat.

 

L’efficacité de la congestion musculaire

La congestion participe  dans la croissance musculaire et la récupération à défaut d’apport de divers nutriments aux muscles. Elle permet l’accélération  du recyclage énergétique qui se fait avec l’ATP ou Adénosine Triphosphate (hydratation des muscles), de la créatine et du glycogène. La congestion peut s’adapter et offre un léger avantage également aux personnes qui ont une difficulté à prendre du muscle comme les personnes extrêmement minces et élancés classées dans la catégorie des ectomorphes.

Elle peut être un indicateur de l’efficacité ou non de l’exercice. En effet, s’il n’y a pas de congestion lors des séances de musculation  c’est qu’il a une faille du côté du programme ou de l’alimentation. Une mauvaise congestion peut s’expliquer de trois manières soit le régime alimentaire est mauvais, soit l’entrainement se déroule mal, soit il y a  surentrainement dû au manque de repos des muscles et du corps. Mais, ce manque de congestion peut aussi se manifester en cas de faible musculation.

 

Améliorer la congestion

Il existe plusieurs techniques pour améliorer la congestion telle que le blitz qui est une technique de congestion en enchainement long, le superset qui augmente sa durée, le travail en dégressif qui consiste à faire des exercices jusqu’à l’échec musculaire afin de propulser l’afflux sanguin et optimiser la congestion. Se fournir de glucides est indispensable avant les séances de musculation pour bien se congestionner et les compléments alimentaires ne sont pas refuser tel que les boosters NO augmentant rapidement la congestion, la glutamine et le carbonox.

A titre de conclusion, la congestion qui profite beaucoup plus sur l’aspect visuel, profite aussi au niveau des muscles et du corps sur l’entrée d’oxygène et l’apport nutritionnel demandés par les muscles durant l’exercice. Il  ne faut pas aussi négliger l’alimentation et le repos du corps au risque de ne pas obtenir des résultats optimaux.



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.