IMC : tout savoir

IMC : tout savoir

IMC : tout savoir

Un(e) collègue vous a déjà parlé de l’Indice de Masse Corporelle (IMC) mais la notion reste toujours incompréhensible pour vous ? Ne vous inquiétez pas ! Vous êtes au bon endroit. Nous vous avons préparé un guide très détaillé pour mettre la lumière sur tous les éléments concernant cet indicateur.

  • De quoi s’agit-il ?
  • Comment le calculer ?
  • Comment interpréter la valeur obtenue ?

On fait le point.

 

Qu’est-ce que l’IMC

L’IMC est une valeur qui a été inventée par le scientifique belge, astronome et mathématicien, Lambert Adolphe Jacques. C’est en 1972 que la notion « Indice de Masse Corporelle » a vu le jour, alors qu’elle se dénommait « Indice de Quételet ». En 1997, cet indicateur a été admis comme standard par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pour évaluer les risques que constitue le surpoids chez l’adulte.

Selon les spécialistes, le calcul de cet indice sert à évaluer la surcharge pondérale et l’obésité dans la population. Il permet également aux gens de comparer leur propre statut pondéral avec celui de la population générale, et surtout d’estimer sa corpulence.

A noter que nous trouvons cet indice sous la dénomination, en anglais, BMI (Body Mass Index).

 

La formule pur calculer son IMC

Le calcul de votre IMC se fait en se basant sur deux éléments : votre poids et votre taille. Il suffit de diviser le poids (en kg) par la taille au carré (en m²). Voici la formule :

IMC = Poids (en kg) / Taille (en m²)

Voici un exemple de calcul :

Prenons l’exemple d’une personne qui mesure 1,60 m et pèse 70 kg. Son IMC sera donc de :

IMC = 70 / 1,60² = 27,3

A noter que cette formule ne peut pas être utilisée telle quelle pour les femmes enceintes ou qui allaitent, les seniors, les athlètes d’endurance, les enfants ou les personnes très musclées.

IMC : tout savoir

 

Comprendre votre IMC

Votre IMC vous permet de chiffrer un excès ou une insuffisance de poids. Après avoir fait le calcul, le résultat obtenu permet à la personne de connaître le nombre de kilos à perdre ou à gagner pour être en bonne santé. C’est un indicateur très utile.

Ce calcul vous permet donc d’avoir une valeur pour vous placer sur une échelle de maigreur, surpoids, obésité, ou corpulence « normale », et d’adopter une approche thérapeutique en fonction du résultat obtenu.

Si vous ferez appel à un professionnel pour calculer votre IMC, le spécialiste procédera à d’autres mesures, comme la pesée sur une balance impédance-mètre par exemple, et ce, pour avoir un résultat exact. Pourquoi ? Car l’IMC est un indicateur limité.

 

Les limites

Attention ! Les limites de cet indice sont de plus en plus nombreuses. Méfiez-vous de la valeur obtenue ! Par exemple, l’IMC ne prend pas en compte « l’histoire du poids » de la personne concernée, sachant que cet élément est un point fondamental dans le domaine de l’obésité. Il ne prend aussi pas en considération la variance de l’âge, sachant qu’il ne s’applique pas pour les moins de 18 ans, les sportifs, les femmes enceintes et qui allaitent, etc.

De plus, il faut savoir que cet indice n’est pas capable de faire la différence entre la masse musculaire et la masse grasse. Cette valeur doit donc être obtenue avec des pincettes !

 

Être maigre

Si votre IMC est inférieur à 18,5, sachez que vous êtes en situation de maigreur, voire d’anorexie. Pour atteindre votre indice normal, il est conseillé de prendre du poids dans les plus brefs délais. Pour cela, rien de mieux que de consulter un médecin spécialiste qui fera le point sur votre état de santé et vous donnera des conseils précieux à prendre en compte. Il mettra surtout à votre disposition les démarches à suivre pour avoir le poids idéal, et ce, en fonction du bilan effectué à l’avance.

N’oubliez pas de suivre une alimentation saine et équilibrée, tout en faisant une activité sportive de façon régulière. Encore une fois, c’est un professionnel qui vous en dira plus !

 

Être normal

Vous avez fait les calculs nécessaires pour déterminer votre IMC ? La valeur est située entre 18,5 et 25 ? Bonne nouvelle : vous avez une corpulence normale. Qu’es-ce que cela veut dire au juste ? L’indice obtenu indique que vos risques d’avoir des problèmes de santé sont moindres.

Attention ! Vous devez quand-même prendre soin de votre ligne en faisant une activité sportive adaptée à votre âge pour garder la forme, comme la marche, la natation, le vélo, etc. Pour être sûr de choisir le sport qui vous convient le plus, rien de mieux que de prendre l’avis d’un spécialiste !

 

Être en surpoids

Votre IMC est supérieur à 25 ? Vous êtes donc une situation d’obésité. Votre corps est malheureusement exposé à de nombreux maladies liés au surpoids, comme par exemple l’hypertension artérielle, les maladies cardiaques ou respiratoires, le diabète et les problèmes-vasculaires, voire même des risques accrus de cancer. Que faire ? Il est vivement conseillé d’agir tout de suite pour perdre du poids et avoir un poids « normal ». Pour cela, rien de mieux que contacter un spécialiste qui saura vous donner les bons conseils à suivre. C’est la solution la plus fiable et la plus recommandée.

 

Être en obésité

Si votre IMC est supérieur à 30, sachez que vous êtes une personne obèse, exposée à plusieurs maladies graves. Voici les paliers cités par l’OMS :

  • IMC compris entre 30 et 35 : une obésité modérée ;
  • IMC compris entre 35 et 40 : une obésité sévère ;
  • IMC au-delà de 40 : une obésité morbide ou massive ;

L’Indice de Masse Corporelle est donc la meilleure solution pour déterminer votre poids sain et anticiper les risques de surpoids mais également de maigreur sur votre santé. Il vous sera sûrement très utile.



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.