La morphologie type d'un ectomorphe

La morphologie type d'un ectomorphe

La morphologie type d'un ectomorphe 

Les personnes appartenant le plus à la morphologie ectomorphe se reconnaissent par leur métabolisme très actif. Les ectomorphes représentent une grande partie de ceux et celles qui mangent beaucoup sans jamais prendre de poids, et présentent d'autres caractéristiques typiques. Afin de vous aider à savoir si vous êtes de type ectomorphe, retrouvez ici les spécificités de ce morphotype.
 

Une silhouette reconnaissable

Les personnes ectomorphes sont minces et ont une masse graisseuse toujours très limitée. Cette particularité apporte aux ectomorphes cet aspect sec, qui met en valeur leur allure longiligne. S'ils ne sont pas systématiquement très grands, les personnes de ce type affichent une impression de grandeur accentuée.

Les épaules et le bassin des ectomorphes sont étroits, ce qui lui confère une apparence délicate et svelte. Leur visage est aussi caractérisé par une forme triangulaire. Leurs bras et jambes sont longs, et l'on remarque facilement la finesse de leurs poignets et chevilles.

 

La musculature des ectomorphes

Par nature, les ectomorphes disposent d'une masse musculaire limitée. Cela ne signifie pas pour autant qu'ils ne peuvent exceller dans le sport, au contraire : ils démontrent des performances accrues dans les sports d'endurance.

Les ectomorphes ont souvent des articulations souples mais fragiles, ce qui implique des précautions lors des entraînements sportifs et séances de musculation. Si vous êtes naturellement très souple et agile, voire hyperlaxe, il y  a fort à parier que vous êtes de type ectomorphe.

Si la prise de muscle est particulièrement difficile pour les ectomorphes, elle est cependant mise en valeur par l'absence de graisse naturelle de leur corps. Les muscles sont visibles, et ressortent avec évidence, ainsi que les veines, qui créent une image de puissance sportive impressionnante.

 

Un métabolisme très actif

Les personnes de type ectomorphe sont généralement nerveuses, réactives, et témoignent souvent d'une hyperactivité mentale et physique tout au long de la journée. Leur pouls est élevé, y compris au repos, et leur tempérament est de type cérébrotonique, caractérisé par une activité intellectuelle accrue, et une tendance récurrente à l'introvertion.

Ce métabolisme est la raison pour laquelle les ectomorphes ne grossissent pas : leur organisme brûle naturellement plus de calories, y compris au repos. Cette particularité, qui attire souvent la jalousie de l'entourage de l'ectomorphe, présente tout de même un obstacle dans la construction de masse musculaire.

 

Quels sports sont préférables pour les ectomorphes ?

Les ectomorphes ont un squelette fin, et une couche de graisse particulièrement fine. Grâce à cette combinaison, les personnes de ce type morphologiques pourront présenter facilement une silhouette athlétique, aux muscles bien dessinés, et aux veines apparentes.

Les ectomorphes développeront très rapidement des performances endurantes, et disposent donc de sérieux atouts pour exceller dans la course et le vélo. La souplesse et l'endurance des ectomorphes peut leur donner d'importants avantages pour la pratique de la gymnastique, mais il faudra faire attention aux chocs imposés aux articulations. Cependant, ils auront plus de mal à construire de la masse musculaire que les autres types morphologiques, les mésomorphes et endomorphes. Voici nos conseils pour construire de la masse musculaire lorsqu'on est ectomorphe.

 

Si vous vous reconnaissez dans ce descriptif, votre type morphologie est donc ectomorphe. Prendre de la masse musculaire vous demandera quelques efforts, et de la discipline dans votre mode de vie, mais ne sera pas non-plus impossible. En adaptant vos habitudes alimentaires, en suivant un entraînement respectueux de votre anatomie, et en renforçant votre régime avec des compléments efficaces, vous allez pouvoir progresser dans le développement de votre masse musculaire. 



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.